Comprendre et remédier à la peur du noir chez les enfants

L’achluophobie ou la peur du noir est un phénomène récurrent chez les adultes, mais surtout chez les enfants. Votre enfant souffre-t-il de ce trouble ? Découvrez dans cet article les conseils que nous vous proposons pour l’aider.

Comment assimiler la peur du noir chez les enfants ?

Il faut admettre que, souvent, dans la nuit profonde, l'enfant se réveille en poussant des cris de peur qui laissent à désirer. En fait, c’est un sentiment d’insécurité qui l’anime. Il n’est pas aussi rare de le retrouver dans son lit, coulant des larmes. Il s’agit, le plus souvent, des manifestations de la peur du noir, cette peur qui lui fait perdre les bornes.

Concrètement, votre enfant n’arrive pas à faire une petite différence entre le réel et l'irréel. Il prend la fiction pour de la réalité. Son cerveau lui joue des  scénarios d'horreurs, il se rappelle des contes de sorcellerie ou des actions d’animaux féroces. S'apercevant tout seul dans son lit, sa peur se déclenche ouvrant la voie aux cauchemars.

Placez des veilleuses dans la chambre de votre enfant

Aussi nécessaires que les doudous, les veilleuses permettent de tenir la peur éloignée de vos enfants au moment de se coucher. Cependant, préférez les veilleuses qui sont dotées d’un système pour jouer des mélodies. En fait, ces mélodies procurent à votre enfant un sommeil en douceur.

De plus, il existe d’autres modèles de veilleuses qui imitent les étoiles. Le rôle des étoiles dans la vie des enfants n’est pas à prouver. À la vue de ces dernières, les bébés deviennent tranquilles et calmes.  Dans ces conditions, le sommeil arrive plus simplement. Faciles à utiliser, ces objets aident les gamins à dormir beaucoup plus sereinement. Ils se réveilleront, au moment opportun, non plus accidentellement.

Encouragez les enfants à exposer leur peur du noir

Il est important d'échanger de façon régulière avec vos enfants sur cette frayeur. Plus ils sont informés sur la situation dans la journée, plus ils passeront une paisible nuit. Pour ce faire, en tant que parent, vous devez admettre la peur qui anime votre enfant et non l’ignorer. Avec votre affection, il se sent soutenu et peut la vaincre.

En définitive, la peur du noir reste un trouble qui affecte les enfants. Cependant, avec des veilleuses et un accompagnement constant de votre part, votre enfant peut s’en préserver.